Le projet

Présentation

Le projet de création de l’Observatoire des médiations est porté par le Groupe d’Etude Médiation (GEM) du Centre Max Weber  (CNRS-Université Lyon II ) et le Laboratoire Droits, Contrats et Territoires de la Faculté de Droit de l'université Lyon II en collaboration avec les universités du Luxembourg et de Murcie.

Les deux universités sont associées au master de médiation de l’université Lyon II dans le cadre d'un échange Erasmus depuis plus de 10 ans et ont déposé en commun un projet Erasmus-Mundus intégrant le projet de création de l’Observatoire des médiations

L’Observatoire des médiations a pour but de constituer une banque de données « en ligne » pour l'évaluation des dispositifs de médiation à partir de trois outils d'évaluation :

  • la fiche activité pour évaluer l’activité des structures de médiation
  • le questionnaire « satisfaction » pour mesurer le degré de satisfaction des médiés à l’égard du processus de médiation
  • le questionnaire « effets » de la médiation pour cerner les effets de la médiation sur les relations entre les parties et le mode de gestion des conflits post-médiations.

Problèmatique

La médiation commence à avoir une histoire et elle s’est développée dans tous les champs de la vie sociale :  famille, travail, quartier, scolaire,…

La médiation représenterait plus une simple alternative à la justice, mais un autre mode de gestion des conflits ou mode de régulation sociale.

Après les années d’euphorie où la médiation était présentée comme le remède à tous les maux de la société, on assiste actuellement à un désenchantement à l’égard de ce mode de gestion des conflits.

Pour sortir d’un débat très idéologique entre les partisans et les opposants à la médiation, nous proposons la création d'un Observatoire des médiations dans le but :

  •  de procéder à une analyse comparée des différents champs de la médiation     
  • de vérifier si la la médiation pourrait s’apparenter  :
    - à un « processus éducatif » à travers l’apprentissage d’un nouveau « rituel » de gestion des conflits visant à faire des médiés des acteurs à part entière en matière de gestion des conflits;
    - d’autre part, à l’apprentissage d’un « agir communicationnel », d’une nouvelle forme d’action, permettant de transformer la manière d’agir des médiés et plus généralement les relations sociales.


 


Dernière mise à jour le mercredi 16 octobre 2013 (14:51) par  Jean-Pierre Bonafe-Schmitt

Directeur du projet : Jean-Pierre Bonafe-Schmitt
Site réalisé par Gérald Foliot avec webActors - Hébergé par la TGIR Huma-Num
© 2012-2015 - Groupe de recherche sur la médiation
Ce site a été crée grâce à un financement du service de la recherche de l'Université Lumière Lyon2
Pour contacter l'observation

Rendu de la page en 0.004s